Comment exprimer cette si grande JOIE, cette FIERTE d'être allée au bout de ce projet!!!! (qui ne fait que commencer)
Tant de belles rencontres depuis l'été 2017, 
MERCI à mon soutien de toujours, mon grand Amour Alexis Liottier Je t'aime, MERCI à nos enfants
MERCI à mes amies qui ont cru en mon projet et qui m'accompagnent San DraAna Freitas HypnoseStephanie Buren, , MERCI Noémie pour nos logos Noémie Endredi
MERCI Slowly Slowly So Mag de nous tendre la main Vialatte SandrineCaroline BouchetStéphane Bellocq, MERCI à la commune de Labenne pour son soutien Ville de Labenne, MERCI Stéphanie Stephanie Loic Chessoux
MERCI à Ozalys pour son soutien Ozalys

Et on n'oublie pas de se TOUCHER LES BOOBS!!!

sudouest.png

 

De janvier 2013 à septembre 2015, Karine Liottier a mis entre parenthèses sa vie professionnelle pour accompagner une de ses très proches amies, touchée par un cancer du sein. Après une longue et douloureuse lutte, sa « sœur de cœur », comme elle l’appelle, est décédée. Du haut des cieux, l’étoile doit aujourd’hui veiller sur Karine, qui déploie une énergie démesurée pour mener des actions de prévention contre ce cancer.

« Une femme sur huit est aujourd’hui touchée par le cancer du sein. Il est primordial d’être régulièrement suivie », déclare la sophrologue, qui n’entend pas se cantonner au côté préventif.

Elle vient de fonder l’association Keep going, dont les objectifs sont d’aider, informer, sensibiliser et soutenir des femmes, leur conjoint ou leurs accompagnants.

« On ne vient pas chez Keep en disant qu’il va encore falloir parler de son cancer. On vient s’offrir une bulle de bien-être », déclare la fondatrice de l’association.

Rompre l’isolement

Elle a organisé, mardi soir, un premier « café keep », pour présenter l’association et ses objectifs. Une fois par mois, ces rencontres aborderont des thèmes hétéroclites : sophrologie, hypnothérapie, yoga adapté, atelier d’écriture selon la méthode de l’auteur Bruno Garel, groupe de parole, atelier de conseils esthétiques avec des produits 100 % adaptés post-cancer…

La liste n’est pas exhaustive et le paddle, côté sportif, le théâtre, la chanson ou la danse, côté culturel, sont en gestation. Ces activités permettront de rompre l’isolement et donneront des clefs aux malades, en vue de les aider dans une reconstruction qui leur permettra de trouver en elles les ressources nécessaires pour se réapproprier une vie normale.

Cerise sur le gâteau : toutes ces rencontres et activités sont proposées à titre gracieux, par des intervenants bénévoles, pour pallier de trop fréquentes baisses de niveau de vie, liées à la maladie.

Contacts : karineliottier@live.fr ; Facebook : Keep Going.

sud ouest20190506.jpg